.

Charleroi Archiportrait

29,00

Benoit De Clerck n’est pas à la recherche d’une rareté démonstrative ou formelle. Il cadre, certes, mais c’est la ville qui se donne dans son quotidien ou son étrangeté.
Ses images sont universelles parce qu’elles montrent Charleroi telle qu’elle est, ni belle ni laide, une cité qui se construit grâce à des forces humaines à la fois invisibles et présentes.

 

Collection CHARLEROI ON THE ROAD
108 pages – 30×26 cm – 29,00 €
ISBN 978-2-930582-50-4

(voir les extraits de presse sous la couverture)

 

Catégorie :

Description

Des dizaines de photographes, professionnels et amateurs, se bousculent aux portes de notre métropole. Venus du monde entier, ils cherchent à capter des images urbaines aux lignes droites et organiques mettant à mal l’ordre d’un traité de géométrie descriptive conventionnel.
Car c’est bien cela Charleroi : une ville où rien n’est convenu, où tout a toujours été bousculé par une multitude de forces économiques, industrielles et citoyennes, forces qui ont fini par fabriquer de la ville, à renfort de grands effondrements et de grands projets.
Les urbanistes de salon fantasment à l’idée de créer une ville complètement finie dans laquelle il n’y aurait plus rien à faire. Une œuvre d’art totale, achevée. Plus un seul chantier à l’horizon. Plus un seul ajustement ou chamboulement à apporter. Une ville lisse et brillante. Une ville dans laquelle il ne resterait aux habitants qu’à régner pour l’éternité. La Cité Idéale de la renaissance italienne.
Charleroi est à l’opposé de cette conception statique et muséale. C’est une ville qui transpire. Une ville à travers laquelle percole les luttes passées et, sans doute, à venir.
Une ville, c’est aussi un lieu dans lequel vivent des femmes et des hommes.
Pourtant, dans les images de Benoit De Clerck, il n’y a personne. Les êtres vivants ont quasiment disparu du cadrage… mais leur présence est palpable. L’homme a laissé des traces. Il a créé des paysages, une nature contemporaine, inédite, et la ville participe à cet écosystème et, même, le coproduit.
Ces paysages, aux lignes et aux textures géométriques, riches, créés par une histoire citoyenne particulière, nous plongent dans un univers en construction perpétuelle. Une ville aux géographies complexes et tourmentées, toujours vivantes, toujours en mouvement.
Benoit De Clerck ne fait pas de l’Urbex. Il n’y a pas, dans ses photos, la recherche d’une rareté démonstrative, ou formelle. Il cadre, certes, mais c’est la ville qui se donne dans son quotidien ou son étrangeté.
Ces images sont universelles parce qu’elles montrent Charleroi telle qu’elle est, ni belle ni laide, une cité qui se construit grâce à des forces humaines à la fois invisibles et présentes.
Georgios Maïllis
Bouwmeester de Charleroi

Benoit De Clerck
Benoit De Clerck est né en décembre 1950 à Uccle, licencié en sciences psychologique et pédagogique de l’Université Libre de Bruxelles. Il consacre sa carrière au travail psychosocial auprès de personnes souffrant d’assuétudes.
Carolo d’adoption, il réalise plusieurs travaux photographiques, notamment lors de la finalisation de la boucle du métro, la transformation de la place de la Digue et la construction de l’Hôtel de police.
Le présent ouvrage témoigne du profond réaménagement de la ville sur fond d’un passé encore présent dans le paysage urbain.

Informations complémentaires

Poids 1050 g
Dimensions 30 × 26 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Charleroi Archiportrait”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *