.

Les vipères sonnent

16,00

«  Deux privés, ça fait un couple  ?  »

«Réjouissant polar carolo»
« Un polar déjanté et drôle »

collection PEAU, LARD ET AUTRES ABATS
192 pages – 14×20,5 cm
16,00 €
ISBN 978-2-930582-12-2

(voir les extraits de presse sous la couverture)

 

Catégories : , Étiquette :

Description

L’agence Bêta du Scorpion vivote dans un Paris qui la dépasse un peu. Antartica la Mitée, superbe enquêtrice un rien névrosée, et Fuck du Brouillard, look serpillière noir-polar, romantique malgré lui, se supportent.

Leur improbable association mène parfois à bien - souvent nulle part - les rares affaires que de pauvres quidams leur confient… sans doute par erreur.

Mais ce jour-là, ils comprennent que c’est du lourd. Antartica se sent en tout cas ferrée sec par le chasseur de baleines qui entre dans le bureau. Pendant ce temps, Fuck, lui, ne sent rien, il se tape l’histoire poignante des mocassins jaunes de l’amant du croupier. Et quand les vipères sonnent… les privés sursautent !

Un meurtre sordide, une concierge bien glauque, un bouton de pantalon égaré, des suspects hautement… suspects nous entraînent vers un final curieusement… final !

 

Joëlle-Étienne
Joëlle-Etienne ou l’histoire exquise d’un cadavre. Ce premier opus de l’Agence Bêta du Scorpion s’est décliné à quatre mains.
Ils sont Carolos. Joëlle est journaliste de formation. Etienne est graphiste.

Informations complémentaires

Poids 320 g
Dimensions 14 × 20.5 cm

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les vipères sonnent”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *